jeudi 8 janvier 2015

A nous les montagnes du Nord!

Vous pensiez qu'on vous avait oublié en ces périodes de fin d'année ? Eh bien, nan, nous revoilà dans de nouvelles aventures Thaïlandaises !

Après le passage de la frontière, fini la mangrove et le littoral peu investi par les Cambodgiens, place aux plages de sables blancs, cocotiers et...le tout avec un sacré vent de face et de petites montées raides !



Nous ne résistons pas à l'envie de nous baigner dans cette mer, première baignade en Asie, et il faut dire qu'elle est plutôt bonne !


Être aussi près de la mer et ne pas bivouaquer près de l'eau serait un comble, alors nous nous mettons en quête de la plage idéale. 


Après avoir traversé un joli village de pêcheurs, nous posons notre tente dans une sorte de camping gratuit investi par de nombreux Pick-up Cambodgiens.


Nous savourons une bonne bière sur la plage accompagnés de notre compagnon canin avant d'aller dormir !


Rien de tel qu'une bonne trempette dans l'eau le matin pour se réveiller, avant de reprendre les vélos en direction de Trat. 


Un sacré vent de face ne nous facilitera pas la tâche, si bien que nous nous arrêtons dans une petite gargote quelques kilomètres avant de rentrer en ville. Nous avions oublié à quel point les plats thaïs pouvaient être épicés... C'est donc l'estomac en feu que nous arrivons à Trat. Nous y resterons deux jours afin d'avoir les parents de Marie sur Skype pour souhaiter un bon anniversaire à Guylaine et de partager le gâteau en famille !


Trat est une ville sans grand intérêt, investi par les élevages d'hirondelles dont les œufs sont très recherchés. Nous profitons quand même d'un sympathique Night Market où l'on mange très bien.


Nous sommes tentés d'aller faire une escale dans les îles paradisiaques en face mais griller sur une plage et voir nos billets s'envoler ne nous ressemble pas. Nous sommes plutôt attirés par les montagnes du Nord. Pour cela un long voyage en bus nous prendra 1 journée entière où nous devrons inévitablement passer par l'immense gare routière de Bangkok.
Voulant économiser une nuit en Guesthouse, nous avons pris un bus de nuit qui devait nous débarquer à Sukhothaï au petit matin. Nous pensions donc arriver vers 5h, d'autant que les transports ont généralement du retard... Sauf cette fois-ci, c'est en fait au beau milieu de la nuit, à 3h30, que nous sommes débarqués à la gare routière de Sukhothaï, vaseux et frigorifiés par un vent glacial ! Froid, vous avez dit froid ? Une sensation que nous avions presque oublié et que nous ne pensions pas retrouver en Thaïlande ! Si bien que pour attendre le lever du jour, nous nous retrouvons allongés sur nos matelas bien emmitouflés dans nos duvets !
Aux premiers rayons du soleil, nous roulons les 12 kilomètres qui nous séparent de la vieille ville de Sukhothaï, où se trouvent les vestiges des temples classés au patrimoine de l'Unesco.


Sukhothaï est considéré comme la première capitale Thaïlandaise qui fut construite sur un site appartenant autrefois aux Khmers.


Que rêver de mieux qu'une bonne ballade à vélo dans ce site avant le réveillon de Noël ! Nous profitons de la beauté des temples aux premiers rayons du soleil, ce qui donne de très belles couleurs aux monuments. 


Certes ce n'est pas la même dimension que Angkor, mais le calme et la sérénité des lieux des lieux sont très agréables.


En cadeau de Noël, nous aurons droit à un superbe coucher de soleil sur les temples, avant d'aller manger dans un resto à touristes où malheureusement les portions et le goût ne sont pas au rendez-vous...mais la bière, oui !


Le lendemain, réveil à 7h pour skyper avec toute la famille Capitaine, qui est en plein réveillon, pour leur souhaiter un Joyeux Noël et qu'ils ouvrent les cadeaux du Père-Noël thaïlandais en direct ! Nous avons envie de nous téléporter là-bas pour profiter des ces moments partagés en famille, mais il faudra attendre quelques mois...

Drôle de sensations !!

Nous aimerions vous parler de ces drôles de sensations après 8 mois de voyage. Mais de quoi veulent-ils parler ?
Lorsque nous pédalons, nous avons vraiment le temps de cogiter et nous nous sommes aperçus que nous ressentions les mêmes choses depuis quelques semaines, à savoir des sorte de « flash-back » qui arrivent de plus en plus souvent. Ce sont des souvenirs du début de notre voyage, des anecdotes dans certains pays traversés, des bons moments passés avec les potes, la famille, avant notre départ, des moments de notre vie d'avant... Cela ne nous rend pas triste ou nostalgique, nous pensons que c'est la distance et l'éloignement qui se font sentir davantage.
Nous prenons pleinement conscience que nous avons besoin d'une date de retour ou plutôt d'un itinéraire, d'un objectif final surlequel nous pouvons nous appuyer pour avancer. Nous nous rendons compte que pédaler sans savoir vraiment où l'on va et quand nous allons rentrer serait trop dur pour nous.
Mais pour l'heure, nous savons que nous avons encore de belles choses à voir et que ce voyage nous réserve encore bien d'autres surprises que nous sommes impatients de découvrir !


Après ce Noël pas comme les autres, nous reprenons la route en direction de Si Satchanalaï, un autre site historique à 60 kilomètres de Sukhothaï et les reliefs commencent à se dessiner au loin. 


Nous poserons notre tente à quelques pas des anciennes ruines des temples, où nous pourrons contempler un superbe coucher de soleil sur la rivière et les collines.


La visite du site de Si Satchanalaï, peu fréquenté, vaut vraiment le coup d’œil. 


Nous monterons également voir deux temples au sommet d'une colline où des centaines d'oiseaux (cigognes?) sont venus nicher.


Puis nous apercevons nos premières rizières en terrasse avant d'entamer nos premiers dénivelés !


La nuit tombant assez vite, nous dénichons une petite cabane dans un champ de clémentines. D'ailleurs en allant demander la permission de dormir dans la cabane, David reviens avec un sac rempli de clémentines On improvisera donc un dessert : Sticky rice, lait coco, clémentine !


Le lendemain, nous attaquons les choses sérieuses. Ici les Thaïs ne font pas dans la demi-mesure, les routes tracent tout droit et ne font pas trop attention au pourcentage des côtes alors nous suons pour grimper quelques mètres de dénivelés avant de les descendre à fond et d'apercevoir au loin une montée identique à celle que tu viens de gravir ! Mais le paysage en vaut la chandelle et nous sommes content de retrouver un peu de relief !

Finalement nous arrivons à Den Chaï où nous avons décidé de prendre le train pour Chaing Maï. D'après nos sources, le train passe en pleine montagne et offre de magnifiques point de vue, alors que la route circule beaucoup et n'est pas très intéressante.


Nous embarquons dans le train à 7h, direction Chiang Maï et en effet il traverse à proprement parlé les montagnes. 


Ducoup lorsque ça monte, ça n'avance vraiment pas vite mais ça laisse le temps d'apprécier le paysage ! Nous sommes de nouveau dans la troisième classe mais cette fois-ci, il est moins bondé qu'il y a un mois.


Arrivés à Chiang Maï après 6h de trajet, nous partons à la recherche d'une Guesthouse, et en ces périodes de fin d'année autant dire qu'il faut s'accrocher pour trouver une chambre correcte ! Après 6 visites, nous posons nos bagages dans la Eagle Guest House, dans le centre et vraiment très calme, pour 300 baths (7,5€). Elle sera notre QG pour visiter la ville, fêter la Nouvelle Année, faire notre visa chinois... durant notre séjour à Chiang Maï.


Comment faire son Visa chinois à Chiang Maï ?

Cela n'intéresse peut-être pas tout le monde, donc on ne vous en voudra pas si vous zapper cette partie fastidieuse, mais ça peut être utile pour d'autres voyageurs !
Deux options s'offraient à nous, à savoir le faire à Vientiane (Laos) où tous les baroudeurs en partance pour la Chine s'arrêtent, ou Chiang Maï, où on ne savait pas trop à quoi s'attendre car le visa chinois est plus compliqué que d'autres à avoir.
Nous avons opté pour Chiang Maï, en se disant qu'il y aurait peut-être moins de monde, et qu'on aurait le temps de se ballader dans le coin en attendant que les démarches se fassent !
Le visa est faisable en 4 jours pour 1100 baths par personne.
Nous avons trouvé toutes les informations sur ce site :
En gros voilà ce que nous avons fourni :
- Une fausse réservation d'avion prouvant votre entrée et votre sortie du territoire chinois : fait sur le site de Thaï Airways s'annulant automatiquement après 72h si on na paye rien
- Une fausse réservation d'Hôtel en Chine pour quelques nuits : fait sur Booking à annuler gratuitement dès l'obtention du Visa
- Une photo d'identité
- Un relevé bancaire
- Un itinéraire grossier du séjour en Chine
- Le long formulaire (copie double) rempli correctement
L'ambassade ouvre à 9h. Effectivement, il y a peu de monde à venir à cette ambassade et le personnel est plutôt agréable.


En attendant, nous découvrons Chiang Maï en visitant ces nombreux temples qui, en ces périodes de fin d'année sont en pleine effervescence. 


Mais vous allez me dire, le nouvel an occidental ne correspond pas à leur nouvelle année ? Et bien non mais tant pis, ils la fêtent quand même et d'ailleurs ils ont plus de jours de congé que chez nous !! Donc nous fêterons le passage en 2558 (ou 2015 pour les Farangs) en compagnie d'un sympathique couple de Français, Geoffroy et Marie-Anne, rencontrés à notre Guesthouse. Ils voyagent sac au dos et sont sur les routes Asiatique pour 8 mois ! A grands renforts de Chang, nous éviterons les feux d'artifice lancés à la sauvage en pleine rue avant de nous émerveiller des milliers de lanternes lancées dans le ciel par les Thaïs !


Mais Chiang Maï, c'est aussi la variété de stands de nourriture où nous nous régalerons à chaque repas, que ce soit des Pad Thaïs en passant par les curry ou les soupes en finissant par des sticky rice mango ou des Roti bananes chocolat !! Ça ne vous dit rien, et bien venez plutôt par ici vous régaler les papilles !


Nous déambulerons également dans les marchés couverts disséminés en dehors de la ville où viennent se ravitailler les restaurateurs ou les familles repartant avec des sac pleins à craquer de légumes, de viandes, de fruits....



En ce qui nous concerne, nous débuterons la nouvelle année 2015, non pas en vélo, mais en scooter, pour un « road trip » de 5 jours dans les montagnes du Nord ! Ne vous inquiétez pas on n'abandonne pas nos vélos pour autant, enfin on vous raconte tout ça prochainement !

18 commentaires:

  1. Bonne route vers la Chine. les photos des temples sont magnifiques. Quant aux oiseaux, je vais chercher à qui appartiennent ces drôles de bec.
    Bisous.
    LOUIS et ARMELLE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mais pour le moment notre tête est plutôt à la Birmanie. va-t-on réussir des logements sur notre route avant Kengtun...En voila des questions qui nous préoccupent un peu mais on verra bien sur le moment. Notre visa Chinois en poche, c'est déjà un soulagement pour nous!!
      Ciao. Bisous

      Supprimer
  2. coucou les baroudeurs, bonne année à vous deux. nous suivons votre périple avec beaucoup de plaisir, nous n'avons raté aucune de vos aventures. c'est passionnant! bonne continuation et au plaisir de vous lire. Dominique et Alain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre fidélité, c'est votre premier commentaire sur ce blog mais nous savons que vous ne loupez aucun de nos articles et ça, ça nous fait chaud au coeur en nous donnant du punch pour la suite de nos aventures.
      Bonne année à vous deux en tout cas; ciao

      Supprimer
  3. On reconnaît sukhotai ou on est passé en 2010 et on avait bien aimé .
    C est vrai que c était un super moment de partager mon cadeau d anniversaire avec vous..... Même si vous n avez pas eu le goût seulement l image.
    On a la la même photo de famille mais dans l autre sens ! Elle sera sur la calendrier de 2015.
    Droles de sensations.... Et ben il faut un objectif.... On arrive on arrive d'un mai, début juin....
    Gros bisous les loulous.
    Papa et maman capitaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on aurait bien aimé avoir le goût du gâteau avec l'image mais on attendra les cannelés en Mongolie pour les retrouvailles!!
      C'est vrai que ces drôles de sensations nous donneraient presque l'envie de revenir vers vous mais ce serait dommage d'abréger ce périple en sachant toutes les merveilles qui se trouvent par ici!! Vous en verrez d'ailleurs un beau panel en Mongolie!!
      Bonne Année encore et gros gros bisous à vous deux!!

      Supprimer
  4. On se demandait aussi comment s'appelait ces cousins des cigognes et bien ce sont des marabous! Nous avons été renseigné par un thai...
    On va peut être se croiser sur la route en direction de la Chine alors, on passe la frontière Thaï-Laos le 12 janvier (date d'expiration du visa) et on va faire trainer la route au Laos pour arriver le plus tard en Chine, histoire que ça se réchauffe un peu...
    A bientôt sur la route,
    Virginie et Yorgos alias Cyclorama

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des marabouts effectivement, Bonne route à vous 2.
      Louis et Armelle, les parents du cycliste du bout du monde

      Supprimer
    2. des marabouts comme la chanson (euh en fait moi je croyais qu'il parlait des sorciers africains!!). Bref les cycloramas prenez votre temps car vous allez caillez en Chine début Mars!! Nous vous talonnerons de près en fait mais nous y arriverons vers fin Mars je pense! Pour l'instant nous arriverons à Chiang Rai demain peut être y êtes vous encore, qui sait? Redites nous. Mais nous concernant, nous remontons vers Me Saï direction la Birmanie.
      Allez ciao et bonne Année les cocos!

      Supprimer
  5. Génial cet article ! J'adore la photo sur l'ordi ! C'est bien d'avoir fait une petite aparté sur vos "sentiments" :)
    C'est bizarre je ne reçois plus les commentaires que font les gens sur vos articles ? Vous avez fait une modif ?
    Bisous a vous deux vous me manquez :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Bizarre en effet, je vais aller voir tout de suite mais en principe nan, je n'ai rien touché...
      Bah ouais on voulait quand même en parler des ces drôles de sensations qui sont apparues en même temps pour tous les deux!! Ca fait bizarre.
      Mais cette année 2015 signifie autant pour vous que pour nous les retrouvailles au bout du monde en Mongolie!!
      Allez ciao

      Supprimer
  6. Coucou les 2 bretons,
    Effectivement comme le dit Guylaine vos photos nous rappellent de bons souvenirs Thaîs, le train de nuit notamment au départ de Chiang Maï, les temples et marchés, le train de campagne.....Bref on y est à nouveau grâce à vos photos et vos commentaires....on en redemande.....
    Bisous
    Régine et Gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, la Thaïlande est vraiment un pays agréable pour voyager. Il y en a pour tous les goûts ici, il faudrait vraiment être difficile pour ne pas passer de bons moments en Thaïlande! Les marchés, on adore, pleins de couleurs et de nouvelles découvertes pour les papilles! Il y a tellement de choses à voir, il faut y revenir un de ces jours, je suis sûre que Tonton sera ravi d'avoir de la visite!
      Gros bisous!!

      Supprimer
    2. ah grrrrrrrrr......on est diablement jaloux....ouin, ouin, ouin, vive vous deux qui nous envoyez de belles photos, ah que vous êtes beaux nos jeunes ambassadeurs voyageurs à vélos qui ne rencontrez que paix et douceurs pendant que d'autres affreux extrémistes nous font pleurer. Vive le voyage et la solidarité entre les peuples ! On vous aime !!!!

      Supprimer

Cliquez ici pour ajouter votre commentaire